L’usager dans des bureaux performants

Article écrit le 20/11/2012 par Cynthia Vasiliu , catégorie Ressources

Les bâtiments performants en rénovation ou en construction sont de plus en plus nombreux, notamment grâce aux nouvelles normes, assez contraignantes, qui favorisent ces opérations dites HQE (haute qualité environnementale) ou BBC (bâtiment basse consommation).

Mais aujourd’hui, en France, les retours d’expérience de ces bâtiments tertiaires sont mitigés : la performance énergétique n’est pas encore au rendez-vous. Pourquoi ? La différence entre l’utilisation d’un bâtiment par les occupants et les prévisions conventionnelles est la première cause du décalage entre performances théoriques et performances réelles (J.Carassus 2011).

En effet, qui dit nouveaux bâtiments dit nouvelles contraintes et nouveaux usages :

  • une température de référence à 19°C ;
  • des contraintes dans les ouvertures des fenêtre, pour éviter les surchauffes estivales (il n’y a en général pas de climatiseur) ;
  • des luminaires qui s’adaptent tout seuls à la lumière ambiante ;
  • la mutualisation d’imprimantes ;
  • pas de bouilloire ou de cafetière individuelle ;
  • de plus en plus d’espaces de travail en open space ;

Ces usages et contraintes ne sont pas toujours adoptés et acceptés naturellement ! Surtout quand l’occupant se sent dépossédé par les systèmes automatiques ou que son confort est en jeu. Ajoutez-y la diversité des ressentis (trop chaud, trop froid, pas assez lumineux), les problématiques de changement d’habitudes (je veux ma cafetière, j’ouvre toujours ma fenêtre pour aérer), et vous aurez une idée de la complexité du problème.

Ainsi, un véritable travail de pédagogie et de sensibilisation doit être réalisé pour concilier performance énergétique et confort de l’occupant. Si ce dernier n’est pas impliqué, toute prouesse technique est vaine

vidéos connexes

La maîtrise de la consommation d’énergie dans les entreprises ne peut passer uniquement par une approche technologique de la performance énergétique, comme nous l’explique Anne Dujin (Crédoc) :

Pascal Payet (FFB) : « Les utilisateurs ont besoin d’une certaine formation : »comment ils doivent utiliser leur bâtiment ».

Cliquer sur la 3ème vidéo « Des enjeux techniques… et d’usage »


Emission enregistrée à Paris, le 24 mai 2012. Invités : Pascal Payet (FFB) et Maxime Dechelette (Optimbati). Présentation : Olivier Barrellier.

Pour aller plus loin : Étude du Credoc