SRHLM – Accompagner la rénovation de logements sociaux au sein d’une équipe de Maîtrise d’Oeuvre

Article écrit le 02/09/2018 par Ludovic Gicquel , catégorie AMU Réhabilitation logements collectifs

Cette mission s’inscrit dans le cadre de la rénovation énergétique des bâtiments de la Cité Mignot, résidence emblématique du quartier Perrache-Confluence à Lyon, du bailleur social SRHLM, pilotée par Bouygues Bâtiment

Depuis le printemps 2018 et durant 18 mois, Vie to B engage avec les autres partenaires de la maîtrise d’œuvre des actions permettant de répondre aux 3 enjeux suivant :

  • concilier performance thermique et respect du patrimoine de cette cité jardin historique ;
  • accompagner les locataires au changement au travers d’une démarche d’assistante à maîtrise d’usage et proposer des solutions innovantes en matière de bien-être à domicile,
  • être à l’écoute et minimiser l’impact des travaux sur les résidents.

Concrètement Vie to B agit sur favoriser l’appropriation et la co-construction autour des axes suivant :

  • changements liés aux travaux / enjeux pratiques (chauffage, VMC…) ;
  • performance énergétique / éco-gestes ;
  • vie collective : espaces communs notamment le tiers-lieu, ressourcerie, relations de voisinage et solidarité entre habitants (dont soutien au 4ème âge), ouverture sur l’extérieur…

Atelier de lancement

Extrait des « Échos des travaux » de mai 2018 :

Dans les prochains mois, la Cité Mignot va connaître une grande amélioration technique. Et si c’était l’occasion d’aller aussi vers une amélioration humaine ? En parallèle des travaux, deux intervenantes de la coopérative Vie to B se mettront à l’écoute des habitants pour recueillir leurs rêves, leurs difficultés, leurs idées… pour améliorer la vie de la Cité.
Au travers de différents ateliers thématiques qui se dessineront au fur et à mesure des besoins et envies qui vont naître, elles faciliteront l’implication des locataires dans la prise en main de leur lieu de vie individuel et collectif.
Dialogue avec la SRHLM et les équipes travaux, meilleure communication sur les contraintes et les souhaits de part et d’autre, clarification de ce qui est possible ou non, appropriation des nouveaux équipements mis en place (chauffage urbain par exemple), prise en compte des enjeux écologiques… seront au cœur des échanges.
Mais pas seulement ! Il s’agira aussi de renforcer la dynamique collective des habitants, de faire en sorte que chacun connaisse mieux ses voisins, qu’il y ait plus de partage et d’échange. L’objectif étant que tout le monde s’approprie encore mieux son immeuble et participe au « bien vivre ensemble » dans ces bâtiments.
Pourquoi pas, par exemple, un « guide de l’usager de la Cité Mignot », rédigé ensemble, qui pourrait être remis à tous les nouveaux arrivants à l’occasion d’un pot de l’amitié ?